Fabricants

Newsletter

APPLICATION IPHONE & IPAD

LE BOIS
-
UN MODE DE CHAUFFAGE ÉCONOMIQUE ET ÉCOLOGIQUE


La combustion du bois
 

La combustion du bois ne contribue pas à l'effet de serre

Le gaz carbonique (CO²), principal gaz à effet de serre, qui est rejeté lors de la combustion du bois (ou lors de sa décomposition) est réabsorbé par les arbres.

Principe de photosynthèse (rôle essentiel pour la survie de l'homme) : sous l'influence de l'énergie lumineuse :

Gaz carbonique + Hydrogène (de l'eau)
=
Sucres + Oxygène

Avec une technique de combustion optimale (très bon rendement pour brûler une grande partie des fumées) ce qui est le cas de tous les appareils Seguin Duteriez (Rendement > 70%), l'environnement est préservé, et l'économie de bois substancielle.

 

Brûler du bois sec. Pourquoi ?

Le pouvoir calorifique du bois dépend principalement de son humidité.
Plus le bois sera humide, moins d'énergie calorifique sera fournie par le foyer.

Lors de la première phase de combustion, le séchage sera plus long et la chaleur dégagée sera consacrée à évaporer l'eau contenue dans le bois, et non à chauffer rapidement la pièce.

  Brûler du bois sec
 
Temps de séchage du bois  

Comment l'obtenir ?

La teneur en eau du bois sur pied est de 80%. Cette humidité diminue naturellement avec le temps, pour se stabiliser entre 15 et 20%, en fonction des conditions de stockage.

Comment reconnaître un bois sec ?

- Le coeur est plus sombre que l'aubier
- L'écorce se décolle facilement
- Nombreuses fentes sur la tranche
La meilleure période de coupe se situe à la fin de l'hiver, avant la montée de la sève.

Reconnaitre bois sec

 

Comparer les volumes réels et apparents

Le volume du bois est couramment exprimé en "stères", ce qui représente une pile de bûches de 1m x 1m.
L'importance des vides explique que 1m3 réel de bois nécessite 1.3 à 2.2m3 de stockage.
Ce rapport s'appelle le facteur d'empilage. Il dépend principalement de la forme et de la taille des bûches.

Choix du bois

Il vaut mieux brûler des feuillus durs (charme, hêtre, chêne, frêne), leur pouvoir calorifique par m3 est supérieur.

 

Le pouvoir calorifique des différentes essences
(bois très sec : 15% d'humidité)

Essence
Pouvoir calorifique par rapport au volume (Kwh/m3)
Pouvoir calorifique par rapport au poids (Kw/Kg)
Charme
2150
4.2
Hêtre
2150
4.2
Chêne
2100
4.2
Frêne
2100
4.2
Bouleau
1900
4.3
Orme
1900
4.1
Erable
1900
4.1
Saule
1400
4.1
Peuplier
1400
4.2
Pin
1700
4.4
Mélèze
1700
4.4
Epicéa
1600
4.4
Sapin
1500
4.4
Moyenne
1800
4.3




Haut de page